La bateau, le mécanicien, et le marteau

(pour détendre l’atmosphère, une petite histoire que l’on peut lire un partout sur les réseaux sociaux)

d’après Paul Watzlawick de l’École Palo Alto.

On raconte qu’un grand navire était tombé en panne. La société à qui appartenait le bateau a appelé tous les experts pour le réparer, sans résultat. Tant que le navire restait sans bouger, la société perdait énormément d’argent …

En désespoir de cause, il font appel à un vieux mécanicien, reconnu comme très compétent par ses pairs.
Il écouta l’ingénieur lui décrire les problèmes, lui posa quelques questions, puis il se rendit à la chambre des machines. Il jeta un coup d’œil sur l’amoncellement de tuyaux, écouta le cognement des moteurs et le sifflement des fluides pendant quelques minutes, et il passa les mains sur quelques tuyaux. Puis il sorti de sa trousse à outil un petit marteau. Il frappa un seul coup sur une valve rouge vif et tout le système de chaudières commença à fonctionner à la perfection. Le mécanicien retourna chez lui.

Lorsqu’il reçut la facture du mécanicien (2000 €), le capitaine du navire se mit en colère et se plaignit que le mécanicien avait passé au plus une quinzaine de minutes dans la chambre des machines. Il demanda donc de lui envoyer une facture détaillée. Ce que fit le mécanicien :

  • Donner un coup de marteau : 2 €
  • Savoir où frapper : 1998 €
  • Total : 2000 € (HT)

(Pensez-y le jour où vous trouverez trop élevé le TJM d’un expert technique !)